Ateliers, Formations & Créations participatives

Depuis toujours, Georgia cherche à créer des connexions au-delà des frontières et d’élargir son horizon. Dans cette perspective, elle met en place plusieurs projets à l’international. Sa première expérience l’amène à la ville d’Amlamé qui se situe dans la région des plateaux au Togo. S’associant au Centre Culturel d’Amlamé et à l’ONG locale PAHCS, elle met en place un stage théâtral intense (6 semaines) avec des adolescent*es pendant deux étés consécutifs. Ils créent la compagnie Anyigba Yéyé et leur travail aboutit à la création théâtrale « Visite sur terre » (2007) et au montage de la pièce « L’exception et la règle » de Bertolt Brecht (2008).

« L’exception et la règle » d’après Bertolt Brecht, Compagnie Anyigba Yéyé, Centre Culturel d’Amlamé, Togo, Mise en scène : Georgia Doll

En 2011, Georgia créé l’association culturelle Les Passagers du Mardi à Marseille. À côté des spectacles et événements culturels, l’association propose des ateliers de théâtre et d´écriture, avec des publics adultes, adolescents et enfants, au sein de collèges et lycées, foyers et centres culturels.

Elle travaille notamment en binôme avec la comédienne et formatrice italienne Viola Ghidelli. Ensemble, elles proposent des ateliers d’expérimentation théâtrales où travail de texte et travail de corps sont intimement liés. En 2015 et 2016, elles s’associent notamment au Théâtre de l’Oeuvre où elles proposent des stages de création théâtrale dans le cadre de leurs « samedis du désir ».

Les stages mensuels aboutissent chaque année à des « visites clandestines » où les comédien*nes investissent les lieux du théâtre pour un spectacle déambulant.

NOUS N'AVIONS PAS FINI (DE NOUS PARLER D'AMOUR), Visite clandestine - Spectacle itinérant à travers les lieux du Théâtre de l'Oeuvre, 2015, Compagnie Les Passagers du Mardi, Mise en scène : Georgia Doll et Viola Ghidelli

Elle travaille aussi en tant qu’animatrice de stage de théâtre pour enfants pour l’association marseillaise Les têtes de l’Art. Pendant quatre années consécutives, elle mène un atelier d’écriture mensuel au sein de l’Association Les Tréteaux de la Commune aux Pennes Mirabeau.

Georgia s’engage aussi comme médiatrice socioculturelle, avec une approche personnelle où l’expression artistique et la réflexion politique se rencontrent. À Marseille, elle propose des ateliers d’écriture et de théâtre en milieu scolaire et dans plusieurs centres sociaux et des Centres d’Accueil pour sans abris, avec sa compagnie aussi bien qu’en s’associant à la Fédération des Bouches des Rhônes des Droits de l’Homme.

En binôme avec le vidéaste Stefan Sao Nelet, elle organise des rencontres et ateliers avec les habitant*es de l’Aire d’accueil pour les gens du voyage Saint Menet ; ce projet va aboutir au tournage du documentaire Sur le fil des hirondelles.

En partenariat avec l’Institut Goethe Marseille et l’Institut français de Berlin, elle co-organise avec Yasmina Bellounar la conférence « Berlin Calling Marseille » sur l’engagement politique des artistes et des institutions culturelles (janvier 2015). Egalement en 2015, elle met en place une formation pour formateurs du Théâtre de l’Opprimé avec les membres de association culturelle anti-raciste « M’nemti »à Tunis, Tunisie.

Colloque « Berlin Calling Marseille », Studio Ya, Gorki Theater, Berlin, 2015

En été 2016, Georgia intervient à l’Académie internationale d’été d’écriture dramatique à la « Maison pour désobéissants », basée dans la résidence artistique DUPPINI du petit village de Gabrovtsi en Bulgarie, une ancienne maison de « rééducation par le travail » de mineurs. Elle y propose un stage d’écriture dramatique – « My story of reality » – qui s’inspire du matériel documentaire conservé de l’époque où l’établissement fonctionnait comme une école-internat. Le travail est mêné en langue anglaise et aboutit à une présentation déambulante dans les lieux. Organisé par le Goethe-Institut Bulgaria, Institut Français de Bulgarie, “36 Monkeys” Association – Sofia, DUPPINI Art Group – Veliko Tarnovo and Arte Urbana Collectif – Sofia.

« My story of reality », Académie internationale d’été d’écriture dramatique, « Maison pour désobéissants », Gabrovtsi, 2016